• End of Registration
  • jun 20 2020
  • Classes Start
  • mar 18 2020
  • Classes End
  • jun 30 2020
  • Estimated Effort
  • 2:30 h/week
  • Language
  • French

A propos du cours

Le rapport global 2019 de l'IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, équivalent du GIEC pour la biodiversité) tire la sonnette d'alarme : effondrement de la biodiversité terrestre et marine, extinction des espèces, dégradation sans précédent des services rendus par les écosystèmes !

La biodiversité connait un déclin global et l'activité humaine en est la principale responsable. « La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine – et le taux d’extinction des espèces s’accélère, provoquant dès à présent des effets graves sur les populations humaines du monde entier », alerte le nouveau et historique rapport de l'IPBES.

Il n'est pas trop tard mais la situation est telle qu'il est urgent d'agir !

Dans ce contexte, ce MOOC Biodiversité et changements globaux vous apporte des connaissances indispensables pour mieux comprendre en quoi la biodiversité est essentielle à l'existence humaine, les services qu'elle rend, en quoi il est indispensable de l'intégrer et de la conserver, les raisons pour lesquelles les peuples autochtones et locaux en sont les gardiens, et pour vous permettre de vous engager dans la protection de la biodiversité.

Cette nouvelle session fait suite à la session 1 proposée en 2017. Elle propose 6 nouvelles vidéos ainsi qu'une mise à jour de l'ensemble des activités pédagogiques.

A qui s'adresse ce MOOC ?

Ce cours introductif s'adresse à toutes celles et ceux qui, dans un cadre professionnel ou citoyen, s'interrogent sur :

  • la réaction des écosystèmes aux changements actuels,
  • les risques et les scénarios à l'horizon 2050,
  • la mobilisation des acteurs autour de ces questions (comment, individuellement ou collectivement, les domaines d'action prioritaires),
  • le rôle des savoirs dans ces dynamiques d'acteurs,
  • l'évolution des milieux naturels et des organismes vivants,
  • les types de réponse que peuvent apporter les Etats, les entreprises ou encore la société civile à ces évolutions,
  • la diversité, à travers le monde, des représentations du vivant et des savoirs et pratiques qui leur sont associés.

Quels sont les prérequis ?

Ce cours en ligne est complémentaire au MOOC "Biodiversité" déjà joué sur FUN-MOOC.

Vous avez la possibilité, pendant ou avant que ne démarre le cours, de visionner tout ou partie du MOOC; en effet, les vidéos qui composent ce MOOC sont accessibles sur le portail UVED et sur les chaînes de diffusion UVED : YouTube UVED, Canal-UVED.

Quelle charge de travail ?

  • Effort estimé : Entre 2h et 3h de travail par semaine

Un travail hebdomadaire compris entre 2h et 3h vous permettra d’acquérir les principales notions abordées et illustrées par les experts scientifiques. Tout au long des 4 semaines de cours, un ensemble de cours, sous forme de vidéos, vous sera proposé, ainsi que des activités réalisables en ligne comme des quiz, des questions-débats ou encore des devoirs évalués par les pairs. Un forum vous permettra d'échanger avec la communauté d'apprenants et d’interagir avec les experts. Des ressources pédagogiques d’approfondissement seront mises à votre disposition.

Attestation

Une « Attestation de suivi avec succès », délivrée conjointement par FUN-MOOC et l'UVED, pourra vous être attribuée en fonction des résultats obtenus aux exercices proposés.

 

Le plan du cours

Ce cours comprend les grandes thématiques suivantes réparties pour cette session sur 3 semaines de cours :

Introduction : 

L'humain dans la biodiversité

Coordonnateur : Gilles Boeuf (Sorbonne Université)

Avec la participation de Yunne Shin (IRD)

Semaine 1 : 

Les réponses de la biodiversité aux changements globaux

Coordonnatrice : Ophélie Ronce (CNRS, Université de Montpellier)

Avec la participation d'Anne Charmantier (CNRS), Nicolas Delpierre (Université Paris Sud), Frédéric Jiguet (MNHN), Sonia Kefi (CNRS) et David Mouillot (Université de Montpellier)

Semaine 2 : 

La position des acteurs face à l'enjeu "biodiversité"

Coodonnateurs : Catherine Aubertin (IRD) et Denis Couvet (MNHN)

Avec la participation de Nathalie Blanc (CNRS), François Bousquet (CIRAD), Frédérique Chlous-Ducharme (MNHN), Laurent Gilbert (L'Oréal Recherche et Innovation), Yann Laurans (IDDRI), Tiphaine Leménager (AFD) et Luc Sémal (MNHN)

Semaine 3 : 

Biodiversité, changements globaux et sociétés

Coordonnatrice : Marie Roué (CNRS, MNHN)

Avec la participation de Serge Bahuchet (MNHN), de Richard Dumez (MNHN), de Jeanne Hénin (AFD), d'Annamaria Lammel (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), de Sarah Marniesse (AFD) et de Laurence Pourchez (INALCO)

L'équipe pédagogique

Les experts coordinateurs des semaines

Gilles Boeuf

Gilles BOEUF

Professeur, UPMC

Gilles Boeuf est Professeur à Sorbonne Université (Université Pierre et Marie Curie, UPMC), affecté à l’Observatoire Océanologique de Banyuls après avoir passé 20 ans à l’IFREMER de Brest (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer). Gilles Boeuf est un spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité. Il a été Président du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), entre 2009 et 2015. Il a également été professeur invité au Collège de France pour l’année universitaire 2013-2014, sur la Chaire « Développement durable, énergies, environnement et sociétés » et avait alors dédié son enseignement aux interactions biodiversité et humanité. Il a été deux années conseiller scientifique au cabinet de Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Il est aujourd’hui président du Conseil Scientifique de l’Agence française pour la Biodiversité. Il vient d’être nommé professeur visitant à AgroParisTech. Il a reçu en 2013 la Grande Médaille Albert 1er de Monaco pour l’ensemble de sa carrière, dédiée aux mers et à l’océan.

Ophélie RONCE

Directrice de recherche, CNRS, Université de Montpellier et FRB

Ophélie Ronce est directrice de recherche au CNRS, à l'Institut des Sciences de l'Évolution de Montpellier. Elle s'intéresse de façon générale à l'évolution des espèces confrontées à des environnements changeants et aux conséquences de ces processus évolutifs pour leur persistance. Elle a coordonné plusieurs projets collaboratifs nationaux de recherche sur l'adaptation aux changements globaux et animé un atelier de prospectives sur ce thème pour la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité. Elle a été élue présidente de la Société Européenne de Biologie Evolutive en 2017, et Vice-présidente non Américaine de la Society for the Study of Evolution en 2019.

Catherine AUBERTIN

Directrice de recherche, IRD

Economiste de l’environnement, directrice de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (UMR PALOC IRD/MNHN), Catherine Aubertin travaille au Brésil et en Guyane sur les traductions locales des conventions internationales et l’utilisation des outils économiques pour la conservation (marchés, mécanismes REDD, paiements pour services environnementaux, accès et partage des avantages). Elle est membre du comité de rédaction de la revue Natures, Sciences, Sociétés.

Denis Couvet

Denis COUVET

Professeur, MNHN

Denis Couvet est professeur au MNHN, membre de l’Académie d’agriculture. Ingénieur agronome, écologue, ses recherches portent sur les politiques de gestion de la biodiversité, leurs interactions avec les mécanismes écologiques, socio-économiques et idéels. L'enjeu est de proposer des cadres d’analyse mobilisant à la fois les notions de système écologique, d’institution, de représentation et de choix social.

Marie ROUÉ

Marie ROUÉ

Directrice de recherche émérite, CNRS, MNHN

Marie Roué est anthropologue, directrice de recherche émérite au CNRS au Muséum. Elle est spécialiste des peuples arctiques et subarctiques et de leurs relations à la nature. Ses recherches portent sur les savoirs indigènes et locaux, et sur l'épistémologie des savoirs locaux et scientifiques. Ses travaux concernent également le rôle des ONG et plus généralement celui de la médiation entre les groupes indigènes. Elle a co-organisédeux colloques (COP21 à Paris et COP22 à Marrakech) sur le changement climatique et les savoirs autochtones, et a été membre du MEP (groupe multidisciplinaires d'experts) d'IPBES et du groupe de travail sur les savoirs locaux. Chez les Samis éleveurs de rennes, une véritable science de la neige et de la glace, ainsi qu'une adaptation à des conditions toujours changeantes, ont déterminé une mise en relation et une évaluation constante des conditions. Contrairement à la science occidentale, qui est trop souvent encore disciplinaire et essentialiste, le point de vue sami est interdisciplinaire et analyse les relations entre éléments et leurs changements.

Les autres experts intervenants

Serge BAHUCHET (MNHN), Nathalie BLANC (CNRS), François BOUSQUET (CIRAD), Anne CHARMANTIER (CNRS), Frédérique CHLOUS-DUCHARME (MNHN), Nicolas DELPIERRE (Université Paris Sud), Richard DUMEZ (MNHN), Laurent GILBERT (L'Oréal Recherche et Innovation), Jeanne HENIN (AFD), Frédéric JIGUET (MNHN), Sonia KEFI (CNRS), Annamaria LAMMEL (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), Yann LAURANS (IDDRI), Tiphaine LEMENAGER (AFD), Sarah MARNIESSE (AFD), David MOUILLOT (Université de Montpellier), Laurence POURCHEZ (INALCO), Luc SEMAL (MNHN), Yunne SHIN (IRD).

Production et coordination

Logo de l'UVED

Réalisation et postproduction audiovisuelle

Logo Université Paris Panthéon Sorbonnes Logo AgroParisTech

Avec le soutien de :

Logo AFD Logo L'Oréal Recherche et Développement Logo Région Nouvelle Aquitaine Logo FRB

Conditions d'utilisation

Conditions d’utilisation du contenu du cours

Logo Licence Creative Commons BY NC NDLicence Creative Commons BY NC ND : l’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial et il ne peut apporter de modifications à l’œuvre originale.

Conditions d’utilisation du contenu produit par les participants

Logo Licence Creative Commons BY NC NDLicence Creative Commons BY NC ND : l’utilisateur peut reproduire la création et la distribuer mais à condition de toujours associer le nom de l’auteur de l’œuvre. Il ne peut se livrer à aucune exploitation commerciale de la création, ni la modifier.