• End of Registration
  • feb 28 2021
  • Classes Start
  • feb 05 2021
  • Classes End
  • mar 26 2021
  • Estimated Effort
  • 4 h/week
  • Language
  • French

A propos du cours

On entend dire que l’agroécologie est LA réponse aux enjeux contemporains de l’agriculture : nourrir une population croissante tout en préservant les ressources naturelles, alors même que les incertitudes augmentent (climat, biodiversité, énergie, etc). Effet de mode… ou révolution scientifique, technique et politique ?

Ce cours permet de découvrir ce qu’est l’agroécologie, quelles en sont les différentes approches, comment elles se traduisent dans des pratiques agricoles et dans la transition agroécologique. Dans une dynamique de formation participative, appuyé sur la diversité sociale et géographique des acteurs, le MOOC propose de construire une approche de l’agroécologie à l’interface entre sciences agronomiques, écologie et sciences sociales.

Format

Ce MOOC alterne des apports théoriques présentés par des enseignants-chercheurs et une co-construction du savoir où tout participant peut, à partir de ses observations de terrain ou d’une enquête documentaire, enrichir le cours. Chaque semaine sont proposées des activités individuelles, des activités auto-corrigées et des activités collaboratives. Celles-ci doivent permettre aux participants de s’approprier les contenus et de tester leur compréhension. .

Un fil rouge soutiendra le parcours de chaque participant, à partir de l‘identification, dès la première semaine, de situations concrètes de mise en œuvre de l'agroécologie. L’un des dernières étapes du MOOC sera entièrement consacrée à ce travail d’enquête (qu’il s’agisse d’un travail de terrain ou d’un travail plus théorique), à sa mise en forme, à sa restitution et à sa discussion.

Chaque semaine, les enseignants organiseront un événement en direct diffusé sur la plateforme pour répondre à toutes vos questions.

Vous serez également invité à échanger et discuter entre vous sur tous les domaines de l'agroécologie qui vous interessent.

Ce MOOC pourquoi ?

  • Pour découvrir ce qui se cache derrière l’agroécologie, terme de plus en plus présent sur les médias, dans les politiques scientifiques, les expériences de terrain et porteur d’espoirs
  • Pour vous former aux bases scientifiques de l’agroécologie avec une approche interdisciplinaire combinant agronomie, écologie, anthropologie, sciences du sol, sociologie, zootechnie…
  • Pour échanger au sein d’une communauté apprenante riche : plus de 12000 participants de 100 pays lors de la première session.
  • Pour expérimenter des pédagogies innovantes en valorisant les savoirs faire des enseignants chercheurs de SupAgro et des partenaires d’agreenium.

Ce MOOC pour qui ?

  • Pour les curieux qui veulent découvrir le monde de l’agroécologie : pas de prérequis nécessaires
  • Pour les professionnels qui veulent acquérir des compétences : un dispositif souple et des contenus fondés sur les dernières avancées de la recherche et du développement
  • Pour les étudiants qui veulent se former : des bases scientifiques aux mises en œuvre opérationnelles
  • Pour les passionnés qui veulent partager leur savoir et apprendre des autres : un dispositif unique d’échange avec une grande diversité d’apprenants

Prérequis

Aucun prérequis particulier, à part de la curiosité ne sont necessaires pour suivre ce cours en ligne.

Plan du cours

Le programme du Mooc se déroulera pendant 6 semaines.

Etape 1 : l’émergence de l’agroécologie.

Etape 2 : les différentes approches de l’agroécologie.

Etape 3 : les mises en œuvre pratiques de l’agroécologie.

Etape 4 : la transition agroécologique.

Etape 5 : les participants mènent l’enquête.

A l’issue du cours, les participants seront capables :

  • d’appréhender les différentes approches de l’agroécologie, à l’interface entre agronomie, écologie et sciences humaines, et de comprendre la manière dont la mise en œuvre de ses principes transforme les systèmes agricoles.
  • de positionner l’émergence de l’agroécologie et ses différentes dimensions (science, mouvements sociaux, pratiques) dans un cadre historique et géographique.
  • de décrire et d’analyser des situations concrètes de mise en oeuvre de l'agroécologie.
  • d’identifier des pratiques agroécologiques dans leur environnement proche, d’analyser les modalités de leur mise en œuvre et, sur cette base,
  • d’identifier les leviers et freins de la transition agroécologique.

Évaluation

Une évaluation par semaine vous sera proposée, elle sera sous la forme d'un quizz ou d'une évaluation par les pairs. L'activité fil rouge sera également évaluée.

  • Une attestation de suivi du MOOC sera délivrée aux participants obtenant 50 % de réussite à l'ensemble des évaluations.
  • Une équipe interdisciplinaire

    Stéphane de Tourdonnet

    Agronome, Stéphane de Tourdonnet est enseignant-chercheur à Montpellier SupAgro et directeur adjoint de l’UMR Innovation.

    Antoine Gardarin

    Agronome, Antoine Gardarin est enseignant-chercheur à AgroParisTech et membre de l’UMR Agronomie.

    Aurélie Javelle

    Anthropologue, Aurélie Javelle est ingénieure de recherche au sein de l’Institut d’Education à l’Agroenvironnement de Florac (Montpellier SupAgro).

    Magali Jouven

    Zootechnicienne, Magalie Jouven est enseignante-chercheuse à Montpellier SupAgro et membre de l’UMR Selmet (systèmes d'élevage méditerranéens et tropicaux).

    Elena Kazakou

    Ecologue, Elena Kazakou est enseignante-chercheuse à Montpellier et membre du Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE).

    Ronan Le Velly

    Sociologue, Ronan Le Velly est enseignant-chercheur à Montpellier SupAgro et membre de l’UMR Innovation.

    Claire Marsden

    Agronome, Claire Marsden est enseignante-chercheuse en écologie des sols à Montpellier SupAgro et membre de l’UMR Eco & Sols.

    Aurélie Metay

    Agronome, Aurélie Metay est enseignante-chercheuse à Montpellier SupAgro et membre de l’UMR System.

    Marie-Laure Navas

    Ecologue, Marie-Laure Navas est professeur d'écologie et directrice générale déléguée aux formations et à la politique scientifique de Montpellier SupAgro.

    Sophie Thoyer

    Economiste, Sophie Thoyer est enseignante-chercheuse à Montpellier SupAgro et membre de l’UMR LAMETA

    Partenaires scientifiques et financiers


    Les acteurs du MOOC


    logo_supagro

    Montpellier SupAgro

    Montpellier SupAgro est une école d'enseignement supérieur d'agronomique publique.

    La réalisation de ce Mooc s'inscrit dans le cadre du projet PARMI (Promoting AgRoecology deMands Innovation in education/Le développement de l'agroécologie nécessite des approches innovantes pour la formation). Le projet, qui a commencé en octobre 2014 pour une durée de 2 ans, rassemble sept unités de recherche travaillant sur l’agroécologie, trois départements et deux instituts de Montpellier SupAgro, et trois partenaires de l’Université d’Antananarivo.


    Les financeurs


    Agropolis Fondation

    Agropolis Fondation soutient des programmes scientifiques associant son réseau scientifique et des partenaires internationaux pour aborder la Plante dans ses multiples dimensions.

    Ce travail a bénéficié d'une aide de l'état générée par l'agence nationale de la recherche au titre du programme "Investissement d'avenir", portant la référence ANR-10-LABX-001-01 Labex Agro et coordonnée par Agropolis Fondation.


    logo_supagro

    Agreenium/IAVFF

    Agreenium Université en ligne, regroupe et soutient l’offre numérique en Agrosciences


    Conditions d’utilisation

    Du cours :

    Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions

    L’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial, il peut créer une œuvre dérivée de l’œuvre originale si l’œuvre dérivée est diffusée sous la même licence que l’œuvre originale.

    Du contenu produit par les internautes :

    Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions

    L’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial, il peut créer une œuvre dérivée de l’œuvre originale si l’œuvre dérivée est diffusée sous la même licence que l’œuvre originale.