MOOC Se former pour enseigner dans le supérieur

Autour du cours
June 25, 2018
La pédagogie universitaire est de plus en plus reconnue en France depuis quelques années et la transformation est perceptible partout.

Au niveau réglementaire, une étape importante a été franchie avec la publication en mai 2017 du décret instaurant à compter de septembre 2018 la formation obligatoire à la pédagogie des nouveaux maîtres de conférences.

Un dispositif national…


La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle (DGESIP) a donc décidé de produire un MOOC aux finalités multiples :
-fournir un outil aux établissements ne disposant pas de services d’appui à la pédagogie ;
-construire, pour les établissements possédant un tel service et qui le souhaitent, un MOOC permettant, de par sa cadence (un thème toutes les deux semaines) la déclinaison d’activités locales à destination des enseignants- et enseignants-chercheurs ;
-permettre la découverte des principes et outils de base de la pédagogie universitaire pour toute personne intéressée.
Cinq thèmes ont été développés dans ce MOOC :
* Rendre les étudiants actifs ;
* Motiver les étudiants ;
* Construire les activités d'enseignement et d'apprentissage ;
* Évaluer les apprentissages des étudiants ;
* Le contexte de l'enseignement supérieur ;
et l’animation des forums de chaque thème est confiée à des binômes enseignant-chercheur/accompagnateur pédagogique.
Plus de 13000 apprenants se sont inscrits à la première session, et la deuxième ouvrira le 9 novembre 2018.

… décliné localement


Parmi les établissements qui ont déployé des animations locales, l’université de Caen Normandie est de celles qui ont mis en place l’une des formes les plus abouties. Le Centre d’Enseignement Multimédia Universitaire (CEMU) a ainsi développé un dispositif d’accompagnement présentiel destiné à faciliter les échanges entre collègues et permettre les partages d’expériences et de production. Ce dispositif s’est intégré officiellement dans le cadre du plan de formation de l’établissement.
Au cours des 10 semaines de formation du MOOC, 90 enseignants ont pu participer à sept sessions de cafés pédagogiques pendant lesquelles ils ont pu revenir sur les notions vues dans le MOOC, échanger entre collègues quant à leurs pratiques et mettre en place des expérimentations sur leurs propres cours. Les enseignants présents sur les sites distants ont également pu assister aux cafés pédagogiques par le biais de la visioconférence en simultanée.

« Nous sommes très satisfaits par ce dispositif » explique Jérôme Legrix-Pagès, chargé de mission aux transformations pédagogiques. « En effet, les séances en présentiel ont permis de générer une très bonne dynamique entre les participants. On sent aujourd’hui que la question de la pédagogie interroge tout le monde. Nous avons eu des participants issus de toutes les composantes avec des expériences très variables, ce qui a contribué à la richesse des échanges. »

Les enseignants, quant à eux, sont ravis d’avoir pu profiter de ces séances qui ont donné une véritable plus-value au MOOC. Certains ont déjà commencé à mettre en place certains des conseils vus pendant ces 10 semaines. « Le débriefing en présentiel a permis de clarifier pas mal de points. J’ai également osé des choses que je n’aurais pas faites avant comme laisser mes étudiants prendre mon pointeur et commenter mes diapos. Cette façon de faire leur a d’ailleurs beaucoup plu » confie Valentine Bouet, maitre de conférences au sein de l’UFR Santé.
À l’issue des animations, à l’heure de passer aux « travaux pratiques », des projets pédagogiques ont été co-suivis ou co-construits avec d’autres participants, mais également par des membres de l’équipe d’animation du MOOC et les ingénieures pédagogiques. Par exemple, des participants ont réécrit les objectifs de leurs enseignements après avoir découvert ce qu’était l’alignement pédagogique. D’autres ont expérimenté les techniques de rétroaction, la classe inversée, le travail de groupe, l’évaluation par les pairs ou encore l’apprentissage par le jeu. Dans une logique de visite apprenante, plusieurs enseignants se sont proposés pour assister ou recevoir des pairs dans leurs cours.

Un dispositif transformant


À l’issue du MOOC, une séance d’évaluation a fait émerger les impacts sur les pratiques pédagogiques (90% des participants déclarent un impact positif sur leurs enseignements et 60% vont s’engager dans un projet pédagogique). Parmi ces projets, un groupe de 20 participants s’est porté volontaires pour travailler à l’élaboration d’une version enrichie du parcours hybride de formation des nouveaux maîtres de conférences qui sera mis en place à la rentrée 2018.
On notera que d’autres établissements ont, eux, organisé des conférences relayées en direct sur le MOOC. C’est le cas par exemple de l’université Rennes 1 avec une conférence passionnante de Pascal Benquet sur les mécanismes cérébraux des apprentissages.
À l’heure de la mise en place du Plan étudiant et face à la massification et à la diversification des publics étudiants, accompagner les enseignants-chercheurs dans leur formation initiale et continue à l’une de leurs missions fondamentales, enseigner, mais aussi tous les enseignants du supérieur, les doctorants et les vacataires d’enseignement est essentiel pour leur développement professionnel et la qualité des formations du supérieur. Ce MOOC, renforcé par les universités et écoles qui l’enrichissent localement, est un dispositif essentiel dans ce contexte.

Pierre BEUST, Isabelle DUCHATELLE, Philippe LALLE, Jérôme LEGRIX-PAGES