FUN : l'âge de la maturité

Evénement
Sept. 20, 2019
Depuis le lancement de la plateforme, le succès de FUN-MOOC est incontestable. Il faut maintenant se tourner vers l’avenir et engager un nouveau cycle de développement pour répondre aux enjeux de formation initiale et de la formation professionnelle.

Si l’on regarde en arrière, le chemin parcouru est considérable : en cinq ans, FUN a déployé des services performants pour permettre aux universités et aux écoles de diffuser la connaissance pour tous et partout dans le monde, contribuant à leur visibilité internationale et faisant de FUN-MOOC, la première plateforme de MOOC académique francophone mondiale. En 5 ans, les équipes pédagogiques créatrices des MOOC ont affuté leurs compétences en matière d’enseignement en ligne et de gestion des communautés apprenantes et le service FUN est progressivement monté en puissance pour permettre la diffusion de cours toujours plus nombreux, atteignant 6,8 millions d’inscriptions en août 2019.  
 

À présent, un nouveau cycle de développement s'engage. Il va permettre à FUN de se projeter dans l’avenir en développant de nouvelles activités au service de ses établissements membres et partenaires, tout en préservant son ADN, à savoir, toujours donner la possibilité aux apprenants, à titre individuel, d’accéder à la connaissance et au développement de leurs compétences gratuitement. 
 

Les usages des cours en ligne se diversifient et leurs déploiements sur les campus et pour les entreprises vont en s’accentuant. L’objectif est d’aller plus  loin : certains pionniers ont montré la voie. Il faut à présent généraliser (j’oserai même dire industrialiser) ces pratiques afin de conforter et faciliter l’usage du numérique sur les campus historiques ou connectés, permettant aux établissements de commercialiser leurs cours en ligne dans le cadre de la formation professionnelle tout au long de la vie.

Le dispositif de certificats déployé sur FUN ayant atteint sa maturité, il est désormais possible de généraliser leur déploiement dans un nombre croissant de MOOC et SPOC en bénéficiant des retours d’expérience des établissements pionniers.  

 
L’enquête lancée il y a un an sur FUN a démontré que la plateforme était une réponse à la demande de formation des actifs qualifiés, avec des objectifs professionnels clairement identifiés. Les MOOC de l’enseignement supérieur se révèlent être un dispositif plébiscité par ces actifs qui choisissent FUN pour la qualité des enseignements, la richesse des contenus ainsi que la durée, la méthodologie et les supports de formation. De leur côté, les entreprises affirment être intéressées par une offre dédiée et par des services additionnels proposés par FUN.  France Université Numérique et sa filiale, FUN Partenaires, ambitionnent donc d’accompagner les établissements membres et partenaires et renforcer leur position sur le marché de la formation professionnelle continue. 

Enfin les enseignants-chercheurs qui veulent réutiliser les MOOC sur tous les campus (physiques ou connectés) dans le cadre d’enseignements revisités, afin de favoriser les dispositifs de pédagogie active, doivent être accompagnés et valorisés et doivent voir leur travail facilité. Ces enjeux immédiats s’appuient sur le développement de la mutualisation et du partage de MOOC entre établissements. Le déploiement en cours d’année 2019-2020 des dispositifs d’aide à l’orientation et à la réussite des étudiants (du lycée et de l’enseignement supérieur), dans le cadre du projet MOOCFOLIO, sera un terrain de renforcement de ces pratiques et d’expérimentation idéal. Les bonnes connaissances et utilisation des licences ­­Creative Commons sur les ressources de formation en sont un autre.   

Cette rentrée de septembre est l’occasion d’approfondir ces différents points afin de construire une vision commune au service des évolutions en cours dans le monde de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. 

Bonne rentrée à toutes et tous ! 

Isabelle DUCHATELLE 
Présidente de France Université Numérique