Les inscriptions sont closes
  • Fin d'inscription
  • Inscription close
  • Début du Cours
  • 25 avr 2016
  • Fin du cours
  • 05 jui 2016
  • Effort estimé
  • 02:30 h/semaine
  • Langue
  • Français

À propos du cours

Ce cours présente les grandes tendances et évolutions de la criminalité, ce qui définit la criminalité dans une société et ce qui influence son évolution. L'État établit de nouvelles interdictions qu'il assortit de sanctions pénales au fur et à mesure de l'évolution de ses propres intérêts, mais surtout pour répondre à de nouvelles formes de criminalités, car le crime est un phénomène aussi évolutif que protéiforme.

Il n'existe donc pas UNE histoire de la criminalité, mais plusieurs, aussi n'est-il pas possible d'être exhaustif. Ce cours parcourt l'histoire en se concentrant sur ce qui peut être mis en évidence par une approche historique sérieuse, au travers de quelques séquences spécifiques : première globalisation du crime dans les années 1880, mafias, Marseille et Chicago, criminalité et terrorisme, guerres criminelles, cybercrime, criminalité financière et finance criminelle ...

L'objectif de ce cours est de fournir un outil susceptible d'éclairer le public sur les grandes évolutions criminelles qui ont, d'une certaine manière, été à l'origine de la construction de notre Etat et ont fait notre histoire ; d'amener à comprendre que la perception de la violence et du crime a évolué au cours du temps.

Format

ce Mooc organisé en 6 modules dure 6 semaines.

Chaque module se compose de 5 à 6 séquences vidéo, suivies d'une ou deux questions.

Pour chaque semaine des discussions sont ouvertes sur le forum.

Les retours hebdomadaires aux principales questions des forums, se font en direct par hangout.

Des QCM autocorrectifs permettent aux apprenants de faire le point sur leurs acquis. Une bibliographie complète les ressources.

À qui s'adresse ce cours ?

Au grand public

Prérequis

Aucun prérequis est nécessaire

L'enseignant

Alain Bauer

PROFESSEUR DU CNAM EN CRIMINOLOGIE 

Professeur de criminologie au Cnam, à New-York et à Pékin. Il conseille sur les questions de sécurité le New York Police Department (NYPD), la Sûreté du Québec (SQ) et le Los Angeles Sheriff Departement (LASD).

Plan du cours

Semaine 1 : L'émergence de la criminalité globale
  • Au commencement était le crime
  • Le crime fait l'histoire
  • La globalisation du crime 1880
  • Globalisation du crime : les mafias 1
  • Mafias 2
  • Copies conformes
Semaine 2 : Le crime organisé en France
  • Monter au braquo
  • Marseille, Paris
  • Lyon, Grenoble et les caids de banlieue
  • La french connection
  • Pizza, chinese et autres connections
  • Règlements de comptes
Semaine 3 : Guerres et crises financières criminelles
  • Le temps des guerres criminelles
  • Les crises financières criminelles 1980/1990
  • Les crises financières criminelles 2007 et suivantes….
  • Finance criminelle : victime ou complice ?
Semaine 4 : Terrorisme(s)
  • Terrorisme ou terrorismes ?
  • Terrorisme et État
  • Terrorisme et État 2
  • Terrorisme et État 3
  • Terrorisme et État 4
  • RAF, Brigades rouges, AD…
Semaine 5 : Les guérillas
  • Les guérillas
  • Guérillas dégénérées et terrorisme mafieux
  • L’émergence d’Al Qaida
  • L’après 11 septembre
  • Du terroriste importé au terroriste enraciné
  • Des loups pas si solitaires
  • L'Etat Islamique/Daech
Semaine 6 : Cybercrime, cyberguerre, cyberterrorisme
  • Cybercrime
  • Le cœur caché du réseau
  • Snowden et après
  • Dark web

Évaluation

Des épreuves hebdomadaires de type QCM, permettent l’obtention de l’attestation de suivi avec succès..

Conditions d'utilisation

Conditions d’utilisation du contenu du cours

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification

L’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial, il ne peut pas créer une œuvre dérivée de l’œuvre originale.

Conditions d’utilisation des contenus produits par les participants

Droits réservés

Licence restrictive : la production relève de la propriété intellectuelle de son auteur et ne peut donc pas être réutilisée.